Plus d’un mois depuis la sortie de Battlefield 1 et l’on se demande encore comment configurer le jeu. Alors je vous propose de revoir les options incontournables ensemble. Puis plus en détails : la configuration graphique de Battlefield 1 en compétition.

Les options de commandes et de jouabilité.

Commençons par les commandes (controls) basiques où, pour éviter l’accélération logicielle de la souris, j’active la souris simple (raw mouse). L’accélération logicielle étant le pire ennemi du skill après la pertes des yeux je conseille de le désactiver dans les options Windows. Enfin dans les options avancées j’active la visée soldat constante (uniform soldier aiming).

 

Ensuite dans les options de jouabilité (gameplay), j’ai modifié les couleurs du réticule pour différencier un headshot rouge, d’un kill vert ou d’un hit blanc. Ces options qui m’indiquent instantanément le status de l’ennemi m’aident à prendre rapidement la bonne décision en combat. Un mot sur les options audio où j’ai choisi de désactiver la musique et la voix de l’annonceur pour me concentre sur les sons du jeu et les calls de mes coéquipiers.

 

Les options graphiques

Ah qu’il est bon de hâbler avec sa toute nouvelle carte graphique… Il m’arrive de pousser le vice jusqu’à jouer tout en Ultra. Mais malheureusement de beaux graphismes n’aident pas à progresser. Alors dans les options vidéo basiques, je choisis toujours la résolution native et le plus haut taux de rafraîchissement de mon écran soit 1920×1080 à 144hz sur mon écran principal. Notons que quelques bons joueurs réduisent leur résolution à la Counterstrike donc à vous de voir.

En ce qui concerne les options vidéo avancées, je désactive et règle tout au minimum sauf qualité de la trame (mesh quality) au maximum pour la distance d’affichage des ennemis.

 

Et voilà ! Un jeu avec un framerate élevé, sans lag et un maximum de visibilité pour fragger le plus précisément possible. Alors je sais qu’il peut sembler stupide de réduire la qualité graphique de Battlefiel 1, mais on doit réaliser que de beaux graphismes et plus d’effets spéciaux ne sont que des distractions qui nuisent en compétition.

Enfin si certains se demandent encore comment amortir leur carte graphique à 1000$, pas de panique, la campagne en mode Ultra c’est délicieux pour les yeux.

Bon frags.